Technologie

Connaissez-vous la cigarette électronique ?

Alors que son statut légal n’est pas encore très bien défini et qu’elle est sujet de controverses, la cigarette électronique connaît de plus en plus de succès auprès des fumeurs. Commercialisée il y a seulement quelques années, elle fait en effet l’objet d’un engouement certain en France, mais également dans d’autres pays européens ainsi qu’aux USA.

Les raisons de cet immense succès ? Les utilisateurs avanceraient son côté économique comme une des raisons principales. Une ecig coûte effectivement bien moins chère qu’une cigarette classique, alors qu’elle procure les mêmes sensations. La cigarette électronique aurait par ailleurs tendance à réduire le tabagisme. Une constatation confirmée tout récemment par une enquête effectuée par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies. Mais connaît-on simplement cette cigarette électronique ?

Une invention chinoise

C’est en Chine que naît au début des années 2000 la cigarette électronique telle qu’on la connaît aujourd’hui et qui est désignée également sous les termes d’ecig ou d’e-cigarette. Une première invention brevetée a été toutefois faite par Herbert A. Gilbert en 1963, mais qui ne fut pas mise en vente. Rappelant la forme et l’utilisation d’une cigarette à tabac véritable, la cigarette électronique est un dispositif électronique ou électromécanique élaboré afin qu’elle puisse reproduire les mêmes sensations que si on fumait une vraie cigarette. Fonctionnant à l’électricité sans combustion, elle dégage de la fumée artificielle ou de la vapeur. Si cette vapeur destinée à être inhalé ressemble de visu à celle d’une cigarette classique, elle n’en a pas l’odeur. Les cigarettes électroniques ont cette particularité d’être parfumées avec des arômes divers et variés, du sucré au salé en passant par les fruités et les arômes de boissons. Citons à titre d’exemple : menthe fraîche, citron, coca-cola, miel, vanille, chocolat, fruits des bois… Les e-liquides aux arômes tabac brun ou blond sont également disponibles, avec ou sans nicotine.

Concrètement, comment fonctionne-t-elle ?

En parfaite imitation de la cigarette à tabac, l’e-cig dispose d’un indicateur lumineux – à diode – qui s’allume lorsque l’utilisateur « tire ». Ce faisant, le vapoteur déclenche la diffusion des vapeurs en enclenchant le chauffage par la résistance ou l’atomiseur du e-liquide stocké dans le réservoir de la cigarette électronique. Pour certaines e-cig, celles dotées notamment d’un dispositif électronique, l’activation de la résistance est faite manuellement, en appuyant simplement sur un interrupteur. Enfin, la cigarette électronique ne saurait fonctionner sans sa batterie, principale source du courant électrique alimentant l’atomiseur.

Pourquoi apprécie-t-on autant la cigarette électronique ?

Pour certains vapoteurs, la cigarette électronique permettrait d’apprécier le plaisir de la cigarette autrement. N’asséchant pas la bouche, ne diffusant pas une fumée pouvant être incommodante (tabagisme passif), aromatisée au parfum que l’on aime (on oublie les désagréables odeurs de tabac froid), que l’on peut choisir sans nicotine… cette dernière ne manque pas d’avantages. L’e-cig est de plus une alternative moins nocive – ne contenant ni monoxyde de carbone ni goudron et avec une teneur en nicotine que l’on peut choisir –, et bien plus agréable d’usage que la cigarette à tabac véritable. On lui reconnaît en outre une efficacité dans la réduction de l’addiction au tabac. Ce qui lui vaut d’être recommandée par les médecins dans le sevrage tabagique. Enfin, vapoter revient moins cher que fumer une cigarette traditionnelle. Compte tenu du coût actuel des cigarettes classiques, le vapotage représente La solution économique pour les fumeurs.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.